Mercredi 28 octobre / Encore des buttes

dsc_0452dsc_0450

Encore une fois la météo s’est avérée clémente avec nous, malgré un épisode pluvieux de la veille au soir à midi, nous avons bénéficié d’une éclaircie le temps de notre atelier. La terre est devenue plus collante, les outils sont plus lourds, les bottes collent au sol, mais le moral de nos deux fidèles jardiniers est au beau fixe. A eux seul ils ont autant retourné de terre que les jardiniers du dimanche. On apprécie la qualité de cette terre argilo-limoneuse, à la texture grumeleuse et prometteuse. On poursuit les plantations de choux « grelos », de choux brocolis, poireaux et oignons et déjà le soleil se couche.

Publicités

Dimanche 25 octobre / Première butte de culture

Dimanche, sous un ciel radieux, nous avons commencé le travail du sol, accompagné d’une dizaine de jardiniers de tout âges, fidèles et promeneurs curieux. Etant donné la nature argileuse du sol, nous avons formé des buttes, afin d’étager les cultures. Au sommet nous avons planté l’ail qui restera sec, et nous éviterons que ce dernier pourrisse durant les pluies d’hiver suivis des radis noirs, choux « grelos », oignons et poireaux. L’occasion pour certains de découvrir combien la terre est basse, et combien le travail du sol peux s’avérer ingrat. En sus, des conseils avisés de nos jardiniers, nous avons appris et découvert un morceau d’l’histoire du parc du Sausset et de son voisin Robert Ballenger.

Mercredi 14 octobre / tracé du jardin

Ce mercredi nous avons tracé les allées de la parcelle maraichère à l’aidede Véronique et de Jean selon le plan ci-dessus. La parcelle a été découpées en 5 parties dont 4 seront cultivées en rotation d’une année sur l’autre afin d’éviter l’installation de maladies et de respercter l’équilibre des sols. La 5ème partie est dédiée aux cultures vivaces (légumes perpétuels et plantes aromatique et médicinales). La structure en arc de cercle offre de nombreuses possibilités d’ombrage et orientations au soleil. Nous avons d’abord fabriqué un grand nombre de piquets avec le bois des arbres présents sur place et par la même occasion relevé le couvert en taillant les branches basses. On peut donc maintenant utiliser l’espace dégagé au pied des arbres pour s’abriter, faire passer une allée et installer une plateforme de compostage. Le traçage n’est pas tout a fait terminé et sera poursuivi lors des prochains ateliers.

Le Parc du Sausset a procédé au herssage de la parcelle de grandes culture ou sera semé bientôt un mélange de seigle et de vesce. La vesce de la famille des légumineuses va amender le sol en azote et former une couverture du sol limitant la reprise du rumex et du chardon. Le seigle de la famille des céréales présente plusieurs intéret. Il produit des graines destinées à la consommation humaine et animale et pouvant servir à faire du pain. Il produit également une paille de bonne qualité pouvant trouver des débouchés dans la fabrication de textiles, de chaumes et de paillasse. Il est dit allélopathique car ses racines émettent un produit qui limite la croissance des adventices des cultures tels que les rumex et les chardons fortement présents sur cette parcelle. En somme, c’est une plante nettoyante préparant le sol pour les cultures suivantes.

Mercredi 7 octobre / Etat du lieux du sol et floristique

Ce premier atelier à été l’occasion de se familiariser avec le terrain, sa flore et son sol. Avec les 5 personnes présentes nous avons effectué un relevé botanique de la flore herbacée du site et constitué un herbier. Jean, jardinier amateur, Sylvie, botaniste amatrice de plantes sauvages comestibles et Nadia phytothérapeute, accompagnée de ses deux filles.  La flore spontanée du champ est constitué d’une dominance de Patience à feuilles obtuses et de Cirse des champs mais aussi de Persicaire, de Renoncule à petites pointes, Mouron des champs, une Vesce, Luzerne cultivée, Bourse à Pasteur, Plantain lancéolé, Picride fausse-épervière, Camomille, Pissenlit, Laiteron piquant et Amaranthe réfléchie. En lisière du champ nous avons remarqué la présence abondante de Scabieuse des champ et de Brunelle commune ainsi que le Rosier des chiens. Cette flore nous apporte elle aussi des informations sur la nature du sol et les interventions humaines. La partie ouest du champ est quand à elle occupée par un regain de moutarde structurant les sols pour les cultures futures. Nous avons également ouvert une fosse pédologique pour connaître la nature de ce sol. Le terrain se trouvant dans le lit majeur du Sausset nous avons constaté la présence d’un sol lourd argilo-limoneux sur les 50 premiers centimètres, les 50 suivants ont une teinte ocre et sont de nature plus limoneuse. A environ un mètre de profondeur nous sommes tombé sur la roche mère : Un calcaire friable. Cette première prise de contact avec la matière du sol nous a donner envie de le cultiver.

Dimanche 4 octobre 2015 / Fete de la vigne et des saveurs

Le Dimanche 4 octobre nous étions invité à la fête des Vignes et des Saveurs au Parc départemental du Sausset pour présenter les ateliers d’agriculture paysanne qui vont se dérouler toute l’année. Accompagné de notre troupeau de moutons et de nos légumes fraîchement récolté nous avons rencontré les personnes interessées pour s’initier aux cultures maraîchères et céréalières. A cette occasion nous avons observé une grosse demande en légumes sains de bonne qualité gustative, avec un attrait particulier pour les variétés populations et/ou paysannes. Les personnes rencontrées ont été curieuses des techniques de non-labour et de couverture permanente du sol, proposées pour la mise en oeuvre des cultures. Une trentaine de personnes se sont inscrites à la mailing list pour rester informées de l’actualité des ateliers. Si vous aussi êtes intéressé, faites le nous savoir !