25 mai & 1er juin 2016 / Cols-verts en migration et plantation des simples

Mercredi 25 mai

Pour l’occasion le Parisien a fait la promo des ateliers ce qui aura attiré deux lecteurs curieux d’en apprendre plus sur ce qui se trame par ici. Arrivées à vélo, Allison et Florence de la toute jeune asso Col-vert, sont passées nous voir et participer aux semis. Elles se préparent de pied ferme à un grand tour à vélo à travers la France à la rencontre d’intiatives locales pour faire le pont entre ville et campagne. Plus d’infos ici.

Avec elles nous avons semé le maïs et les courges en vue de développer une Milpa (cf articles précédents). Pour tenter d’enrayer le développement des voraces limaces, Guillaume a encore une fois dégainé son purin de fougère.

Mercredi 1er juin

Entre deux déluges, une éclaircie n’ayant pas attiré la foule. Seule Veronique est venue nous donner la main pour désherber nos cultures d’alliacées et de fabacées en pleine croissance. Nous avons aussi eut la visite de Gaston et Germaine. On comprend que l’humidité en ait refroidi plus d’un. Aujourd’hui, bonne nouvelle, Damien gestionnaire du parc nous fourni des plants issus du conservatoire national des plantes utiles de Milly la Forêt. Les sols préparés deux semaines auparavant, gorgés d’eau, ont accueillit les jeunes plants dans l’espace dédié. Le but étant de les cultiver pour les multiplier. Ont leur souhaite de propsérer en ce sol du Sausset. Nous les avons implanté par mode de culture et par cycle : les annuelles à côté des bisannuelles, elles même à côté des vivaces. Cette collection de plantes utiles constitue un premier échantillon issu du capitulaire de Vilis qui sera par la suite étoffé de plantes glanées au cour de nos transhumances franciliennes.

Publicités

15 & 18 mai / Grand destockage de légumes et attaques de limaces

Dimanche 15 mai

Au départ nous avions prévu de continuer la plantation des patates sous paille. Mais suite à un contretemps nous avons planté les plants préparés avec vous. Au menu de ce jour, tomates, céleris et haricots. Une équipe de france 2 réalisant un reportage sur les néo-paysans était avec nous en début de journée. Nous vous tiendrons informé lors de la diffusion. Mme Ait Tayeb était également présente à l’atelier. Il semble qu’il y ait eut une panne sur le RER B ce jour là. Dommage pour nous et celles et ceux qui ont cherchés à nous rejoindre.

Cultures : Lorsque nous sommes arrivés ce jour là, oh surprise ! Il ne restai presque plus rien de nos plantations de la semaine précédente. Après avoir accusé peut-être à tort les oiseaux, nos soupçons sont allés aux limaces après avoir retrouvé de la bave sur nos légumes. Ces petits systèmes digestifs ambulants comme les nomme si justement Hervé Coves. Cliquez ici pour voir sa passionnante vidéo sur les limaces.

Ces gastéropodes sont là pour nettoyer la nature des plantes malades ou faibles, et quoi de meilleur que de jeunes plants fébriles tout juste sortis de la serre. Voilà donc un défi auquel est confronté chaque jardinier. Qu’à cela ne tienne. Nous disposons au pied de nos nouvelles plantations des poignées d’herbes fraîches espérant faire diversion jusqu’à la prochaine séance. Pour contrer nos nouveaux prédateurs, nous avons planté et semé en grand nombre.

Nous avons aussi semé le cocktail de la Milpa, culture traditionnelle du Mexique associant les trois soeurs maïs, haricot et courge.

Mercredi 18 mai

Malgré la pluie, bien plus nombreux que dimanche dernier, nous étions presque 15 au climax de cet après-midi. Théo, Veronique, mais aussi Ali et sa famille ainsi que la famille Karoui.

Cultures : Dans un premier temps nous sommes allé sur le champ des communs pour observer la croissance des patates qui pointe leur nez et faucher le rumex qui monte en graine. Les agents du parc ont griffés le sol du champ au tracteur pour nous donner un coup de main pour la prochaine plantation. A côté de nos cultures sous paillis est menée une autre cuture de patates sur billons selon la méthode conventionelle. La comparaison sera intéressante.

Nos plantations sont toujours là malgré quelques dégats. Aujourd’hui Guillaume à apporté une des préparations à base de plantes dont il a le secret. Les plantes magiques au jardin sont la consoude, la prêle, l’ortie et la fougère. Cette dernière préparée en purin à la vertu de repousser pucerons, taupins et limaces. Chaque pied est pulvérisé d’un mélange dilué à 10%.

Afin de préparer l’arrivée des plantes vivaces, médicinales et aromatiques qui seront installées en pleine terre, nous avons ameubli à la grelinette puis paillé le sol d’une des portion du jardin. Pour changer des buttes en arc de cercle, nous avons orienté différement les bandes de culture.

Prochaine séance mercredi 25 mai au champ des halles vers l’entrée du bocage.

Nous vous attendons nombreux.