9, 12 & 23 octobre / Les feuilles tombent, les hommes paillent.

Ici on cultive sans travail du sol ! Grâce à l’aide des volontaires présents, le chantier de couverture du sol avant l’hiver bat son plein. Les manipulations du vieux foin s’enchaînent, régulières et précises. On décompte, on charge, on transporte, puis on dépose en arcs de cercle par dessus les cartons anti-rumex et chardons. Le jardin prend forme comme une onde à la surface de l’eau. Bientôt il touchera le bord ouest de la parcelle. Avec une bonne épaisseur de foin nous utilisons environ une petite balle ronde pour couvrir 6 mètres de bande de culture.

Si vous aviez encore besoin d’être convaincu qu’il vaut mieux travailler avec plutôt que contre la nature voici un merveilleux condensé de l’enseignement de Yves Gillen, jardinier dans les marais de Brière et très bon pédagogue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s